Interview stratégie digitale avec UTC Compiègne

Interview stratégie digitale avec UTC Compiègne

Nous avons interviewé Nadine Luft, Directrice de la communication d'UTC Compiègne, actuel 2ème du notre baromètre digital des écoles d'ingenieurs. Voici comment UTC envisage la communication sur Internet à travers les nouveaux usages de ses cibles. 

13 Février 2013 | Romain Proton | 0 commentaire

Interview stratégie digitale avec UTC Compiègne

Depuis quand la direction de UTC Compiègne a-t-elle décidé de s'investir dans la communication digitale ?

 

Tout est constamment à reconstruire, tel est l’intérêt de l’approche
digitale multi canal, toujours en mouvement
La communication digitale affichée de l’UTC est récente, elle date
de 2012, mais la réflexion et sa préparation se sont faites au long des
3 dernières années au cours desquelles nous testions les différents
outils et démarches en développant du contenu et participions plus
discrètement aux réseaux sociaux. Nos cibles ne nous stimulaient pas à
participer.

Tout est constamment à reconstruire, tel est l’intérêt de l’approche digitale multi canal, toujours en mouvement. La communication digitale affichée de l’UTC est récente, elle date de 2012, mais la réflexion et sa préparation se sont faites au long des 3 dernières années au cours desquelles nous testions les différents outils et démarches en développant du contenu et participions plus discrètement aux réseaux sociaux. Nos cibles ne nous stimulaient pas à participer.

 

 

Pouvez-vous nous détailler votre stratégie Marketing Digitale ? Quels sont vos objectifs ?

 

En matière de communication, le marketing digital est pour nous, d’une part un capteur d’idées pour l’innovation. En effet les dispositifs d’écoute, d’échanges et d’interactions sont totalement adaptés au processus d’amélioration continue que nous avons mis en place vis à vis de nos cibles aux approches et attentes très différentes.

De plus l’UTC étant positionnée sur le sens qu’elle donne à l’innovation, elle se devait de s’ouvrir aux mobiles et autres Youtube et web tv pour mieux connaître ses cibles. C’est ainsi que nous avons évolué de l’information unique descendante encore existante sur les supports traditionnels à une approche communautaire, nous demandant de lâcher prise. C’est aussi un moyen de garantir une cohérence globale de notre discours de marque en augmentant cette proximité entre l’UTC et ses cibles tout en augmentant les interactions que ces cibles peuvent avoir avec d’autres, créant ces différentes communautés. 

L’objectif enfin est bien de développer une communication plus personnalisée grâce à l’offre multicanal, sachant qu’il ne s’agit pas de faire la somme des canaux mais bien de jouer sur la complémentarité. La stratégie de communication digitale au travers des réseaux, des applis, du référencement, de you-tube et de la web tv UTC ou même d’interactions.utc.fr ou utc.fr.. s’associe aux canaux classiques comme le magazine papier afin d’offrir la politique de contenu que l’UTC souhaite en s’ouvrant à tous les nouveaux canaux ou contributions qui la font évoluer.

 

Sur quels outils / actions marketing comptez-vous pour appliquer cette stratégie ?

 

Cette complémentarité entre les canaux classiques et digital peut être illustrée par notre système d’actualités. Il est offert sur le site web UTC au travers de la plateforme interactions.fr, lui même diffusé sur facebook et twitter qui sont à leur tour proposés sur l’appli avec tous les films de la web TV

Nous poursuivons encore cette complémentarité avec, dans certains cas et pour certaines cibles, l’ajout de vidéos ou de dossiers aux brèves d’actualités précités. Enfin, poursuivant le système, les brèves et les vidéos sont envoyées sur le site intranet et bientôt sur des écrans télé en interne à l’UTC. Entre temps des contributions diverses ont alimentées la brève d’origine, en modifiant ainsi sa diffusion. 

En réalisant quelques tests, on constate très peu de recouvrement entre les différents canaux dans une même journée.

 

Comment mesurez vous l'impact de ces actions ? ou Quels sont les retours ?

 

Nous évaluons l’impact d’une action en fonction de la valeur que nous lui attribuons dans la chaine des actions. Les seuls critères quantitatifs, quoique très utiles sur les données comportementales, ne sont pas suffisants pour le calcul d’impact et de valeur. Pour mesurer l’impact nous croisons donc le moment de la publication , la plateforme de diffusion, le sujet, les contributions apportées, le marketing viral engendré, la reconnaissance de la marque… 

A suivre…on vient de commencer à très petite échelle !

 

 

 

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses