Réforme : Geneviève Fioraso rassure les écoles d'ingénieurs

Réforme : Geneviève Fioraso rassure les écoles d'ingénieurs

 

08 Novembre 2013 | Romain Proton | 1 commentaires

Réforme : Geneviève Fioraso rassure les écoles d'ingénieurs

La Ministre de l'Enseignement Supérieure Genevière Fioraso s'est rendue le jeudi 7 novembre 2013 à Chimie ParisTech pour une opération séduction auprès des grandes écoles. De vives tensions entre grandes écoles et universités sont apparus après l'annonce de la mise en place d'une restructuration de l'enseignement supérieur français.

 

La Ministre s'est employée lors de son déplacement à rassurer les écoles d'ingénieurs, et plus généralement les grandes écoles sur leur place dans les futurs pôles d'établissements.

 

Les écoles d'ingénieurs déplorent ces créations de communautés où elles se sentent exclues voir « vassalisées », d'après les mots de Philippe Jamet, président de la CGE (Conférence des Grandes écoles).

 


Un discours politique qui se veut conciliant

 

Les dirigeants des associations des grandes écoles soutiennent l'importance de placer les grandes écoles au centre des regroupements de site, ce qui ne semble pas être le cas dans la loi sur l'enseignement supérieur votée à l'été 2013.

 

"Près de 15 % des diplômés de grade master en France sont formés dans des écoles d'ingénieurs et 30 % avec les écoles de commerce", souligne Christian Lerminiaux, président de la Cdefi (Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs).

 

Geneviève Fioraso a promis qu'elle serait « attentive à ce que les projets soumis pour approbation n'excluent personne et favorisent le rapprochement entre écoles et universités ».

 


Les masters d'ingénierie de nouveau en question

 

L'un des grands sujets de discorde entre les écoles d'ingénieurs et les universités est la création des masters d'ingénierie, symptôme d'un débat sensible sur la partition du système français entre universités et grandes écoles.

 

Une dizaine d'universités ont décidé de s'associer au réseau FIGURE pour développer un modèle complémentaire de formation aux métiers de l'ingénieur. Bien que les universités concernés se défendent de vouloir faire une « copie » des écoles d'ingénieurs et veulent s'inscrire dans une démarche originale, les écoles d'ingénieurs s'inquiètent du risque de porter atteinte à la visibilité du titre d'ingénieur.

 

Un débat qui est loin d'être clos. La ministre de l'Enseignement Supérieure est allée dans le sens des écoles en reconnaissant la nécessité de distinguer clairement les diplômes d'ingénieurs et les masters d'ingénierie, mais les tensions entre les deux partis sont loin d'être apaisées.

 

Les avis sur cet article
AlainG
Faudrait un peu plus d'infos sur cette mesure je trouve que personne ne sait vraiment de quoi il s'agit...
Par

AlainG

- le 20 Novembre 16h49
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses