Les alternatives à la voiture à essence

Les alternatives à la voiture à essence

27 Juin 2012 | Romain Proton | 0 commentaire

Les alternatives à la voiture à essence

 

Notre planète souffre du réchauffement climatique, et les émissions de gaz à effet de serre ne cessent d'augmenter. Mais ce n'est pas cette raison qui pousse les constructeurs à innover pour trouver des alternatives à l'essence, la raison c'est parce que les réserves de pétrole commencent à s'épuiser et qu'il n'en reste que pour moins de 50 ans d'après les experts. 

 

Il y a donc urgence à trouver une alternative mais celle-la doit être la moins polluante possible voir non-polluante. 

Les constructeurs on déjà commencé la transition avec les voitures hybrides, certes elle consomme des énergies fossiles mais cela permet d'en économiser grâce à l'association de l'électricité et de l'essence.

 

 

La voiture électrique

 

La solution qui semble la plus évidente pour le moment est la voiture électrique, mais bien des problèmes sont rencontrés. Tout d'abord il y a l'autonomie de la batterie, le stockage d'électricité dans les batteries est limité sans oublier que les batteries sont encombrantes et prennent beaucoup de place. Ensuite il y a le problème du poids qui est dure à réduire puisqu'il faut une voiture qui soit robuste et fiable, et qu'elle réponde aux normes de sécurité.


Ces voitures électriques voient déjà le jour, la gamme Z.E de Renault propose 4 voitures électriques, mais malheureusement elles ne font que 160 km d'autonomies. 

D'autres concepts donnent l'espoir de voir un jour des voitures "tout électrique" envahir nos rues comme l'Astute. Présenté l'année dernière au salon de l'automobile de Genève, il s'agit de la création d'une voiture électrique par Akka Technologies, groupe européen d'ingénierie et de conseil en technologies. Pour la concevoir, le groupe a travaillé en collaboration avec des ingénieurs en aéronautique, dans le but de réduire son poids et améliorer son autonomie. 

 

C'est chose faite, avec un poids de 650 kg, la voiture a été allégée grâce à l'utilisation de matériaux composites issus de l'aéronautique, de plus, puisqu'il fallait pouvoir conserver la sécurité du véhicule, les ingénieurs ont utilisé des matériaux similaires à ceux d'un hélicoptère pour absorber les chocs.

En terme d'innovation, cette voiture ne dispose pas de la liaison mécanique entre le volant et les roues, ce qui est fréquent en aéronautique. Au final cette voiture d'une légèreté exceptionnelle pourra parcourir jusqu'à 300 km et transporter  4 personnes.

 

 

 

Les biocarburants

 

Ensuite il a été évoqué pendant un temps les bio carburants, comme le bioéthanol. Mais il faut savoir que l'exploitation des biocarburants peut être néfaste pour l'environnement ainsi que l'économie. Premièrement la culture du bio carburant est très demandeuse d'eau, ensuite la nécessité de réaliser des plantations risque d'entraîner des déforestations.

 

Deuxièmement, le biocarburant est actuellement fabriqué  à partir de canne à sucre, de maïs ou de colza qui sont très gourmandes en eau, ce qui peut entraîner, comme cela s'est produit au Brésil, une carence en eau pour les autres cultures. La conséquence finale est l'augmentation des prix des matières premières. 

 

 

Le gaz naturel

 

Pour remplacer l'essence, il a été évoqué l'utilisation de gaz naturel, mais cela ne permettrait pas de résoudre le problème à long terme étant donné que le gaz lui même est une énergie fossile, perissable. 

 

 

Le moteur à hydrogène (pile à combustible) 

 

La dernière innovation récemment présentée est le moteur à pile à combustible. Cette technologie révolutionnaire se base sur la production d'électricité grâce à l'oxydation.  Pour se faire, le combustible utilisé est l'hydrogène, qui est oxydé sur une électrode alliée à la réduction d'un oxydant sur l'autre électrode.

 

Pour accélérer la réaction, il est possible d'utiliser un catalyseur, il s'agit généralement de platine. Le principal problème de cette technique est l'extraction de l'hydrogène qui est présent dans l'eau dans le soufre ou dans le carbone. Il est actuellement possible de réaliser l'extraction de l'hydrogène de l'eau mais cela coûte cher et demande énormément d'énergie de départ. 

 

Toutes ces technologies sont donc possiblement la future voiture de demain mais chacune d'elle demande des améliorations, soit pour permettre d'allonger son autonomie soit pour réduire son prix de fabrication. Mais la transition est déjà là, les voitures hybrides se font de plus en plus remarquer et semblent être la meilleure alternative à court terme.

digiSchool a selectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses