Comment fait-on la différence entre des visages d'hommes et de femmes ?

Comment fait-on la différence entre des visages d'hommes et de femmes ?

 

15 Mai 2015 | Romain Proton | 0 commentaire

expérience visage homme femme

Les humains, comme les autres primates, ne naissent pas avec la capacité de différencier les visages. Cela prend du temps au cerveau pour se développer suffisamment pour y parvenir. Bien que des chercheurs aient longtemps émis l'hypothèse que le cortex temporal inférieur, qui permet de contrôler les stimulis visuels, était aussi la zone du cerveau permettant de distinguer les visages d'hommes et de femmes, aucune preuve ne venait confirmer cette hypothèse. Cependant des chercheurs du MIT ont identiifié des neurones chez les macaques qui leur permet d'identifier si un visage est celui d'un homme ou d'une femme.

Pour l'étude, qui a été publiée dans PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences), les chercheurs ont réalisé l'expérience sur deux macaques qu'ils ont entraîné pour distinguer avec précision les visages. Quand une image leur était montrée ils devaient regarder en haut de l'écran si il s'agissait d'une femme et en bas si le visage était celui d'un homme. En utilisant des éléctrodes pour mesurer l'activité du cerveau, les chercheurs ont localisé les parties étant les plus actives durant l'exercice, celles-ci correspondant au cortex temporal inférieur. Ils ont ensuite implanté des optrodes qui émettent une petite lumière à l'interieur du cerveau des singes et injecté un virus délivrant une protéine qui inhibe l'activité des neurones lorsque la lumière brille. Un mois plus tard les chercheurs pouvaient comparer les résultats du test initial avec celui effectué lorsque les neurones sont neutralisées par le virus. Comme espéré les tests étaient moins bons, ce qui a permis aux chercheurs d'afirmer que ces neurones particuliers étaient essentiels pour distinguer les visages.
La structure du cortex temporal inférieur étant la même chez les macaques et chez les hommes les chercheurs éspèrent que cette étude permettra aux scientifiques de localiser les neurones qui affectent le comportement des humains et ainsi créer des traitements plus efficaces pour des maladies comme l'épilepsie par exemple.

digiSchool a selectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses