Environnement : Immense zone morte dans le Golfe du Mexique

Environnement : Immense zone morte dans le Golfe du Mexique

Selon une prévision des scientifiques de l’Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA), une des plus grandes zones mortes au monde pourrait être très bientôt observée dans le Golfe du Mexique. Retour sur ces phénomènes naturels particulièrement dévastateurs pour la vie aquatique...

01 Juillet 2013 | Romain Proton | 0 commentaire

Environnement : Immense zone morte dans le Golfe du Mexique

 

Les zones mortes, fléau pour la vie sous-marine

 

Algues - Hypoxie

Les zones mortes ou zones hypoxiques, sont des étendues aquatiques où la vie sous-marine est devenue impossible, ou presque, en raison du manque d’oxygène. Ces zones, qui peuvent être naturelles, se sont toutefois particulièrement développées en raison de l'activité humaine, à l'origine du déversement important de produits et d’engrais agricoles. Ces engrais, fortement chargés en phosphore et azote, agissent comme des catalyseurs au développement et à la prolifération des algues sous-marines.

 

 

Une fois leur vie terminée, ces algues viennent se déposer sur les fonds marins et sont alors décomposées par des bactéries. Entre alors en jeu le phénomène d'hypoxie : lors de la putréfaction des algues, les bactéries vont capter l’oxygène disponible, contribuant grandement à faire diminuer la concentration de ce dernier dans l’eau. Toutes ces actions entrainent finalement un dérèglement de l'éco-système marin conduisant à la fuite des espèces les plus rapides (certaines espèces de poissons) ou à une mort par asphyxie (poissons, crustacés…).

 

La situation dans le Golfe du Mexique


Trois ans seulement après avoir subi la marée noire de 2010, catastrophe naturelle sans précédent aux États-Unis, le Golfe du Mexique va donc être frappé par une immense zone morte. Selon l’étude, celle-ci s’étendrait entre 18 000 et 22 000 km², soit l’équivalent de la superficie d’un pays tel que la Slovénie !

Malheureusement, l’apparition de zones mortes dans cette région du monde n’est pas un phénomène nouveau et en 2002, le Golfe du Mexique avait déjà connu une zone d'hypoxie d’une superficie de plus de 21 000 km².  Cette forte pollution s’explique notamment par le fait que le Mississippi, deuxième plus grand fleuve des États-Unis et dont les eaux drainent les nombreux produits chimiques et engrais issus de l’agriculture, se jette dans le Golfe du Mexique.

 

Les zones mortes, un phénomène mondialisé

Localisation zone morte Golfe du Mexique - Credit: NOAA

Mais les zones mortes ne sont pas l’apanage du Golfe du Mexique, ces régions s’observent également dans le reste du monde. S’il est difficile de dénombrer précisément le nombre exact de zones mortes, la dernière estimation, datant de 2008 faisait office de plus de 400 dans le monde entier.

En Asie, certaines régions côtières de Chine et le Japon sont les plus concernés. L’Europe est également touchée, notamment en mer Noire et en mer Baltique où la surface de zones hypoxiques est très importante. La France n’échappe pas à ce phénomène, connaissant des régions de zones mortes en Méditerranée et le long de certaines côtes du Finistère, mais dans des proportions toutefois beaucoup moins élevées qu’en mer Baltique ou que dans le Golfe du Mexique.

 


Pour lutter contre ce phénomène, les solutions sont assez évidentes : diminuer la production et l’utilisation d’engrais pour l’agriculture et réduire ainsi les concentrations de phosphore et d’azote dans l’eau mais aussi réintroduire la végétation le long des côtes et cours d’eau ou encore développer la recherche pour mieux comprendre ce phénomène. Ingénieurs Agronome, ingénieurs R&D et ingénieurs en Environnement, il y a encore du travail !

digiSchool a selectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses