Formation continue d'ingénieurs : les grandes écoles élargissent leurs offres

Formation continue d'ingénieurs : les grandes écoles élargissent leurs offres

Les écoles d’ingénieurs proposent peu voire pas de cursus en formation continue. C’est pourtant un enjeu de taille pour ces écoles qui leur permet à terme d’élargir leurs champs d’actions en proposant une offre de formation scientifique adaptée en permanence à la conjoncture ambiante, et d’améliorer leur rayonnement auprès des entreprises.

21 Mars 2014 | Romain Proton | 0 commentaire

Formation continue d'ingénieurs : les grandes écoles élargissent leurs offres

 


 

Se rapprocher de la culture d’entreprise

Les écoles entendent bien jouer de leurs spécificités et de leur image pour séduire les entreprises. Entre 2009  et 2010, c’est environ 1 500 professionnels qui ont bénéficiés de cursus en formation continue au sein d’une école d’ingénieur. Ils cherchent essentiellement des formations au niveau mastère dispensées par des écoles à la notoriété avérée et reconnue.

 

En contrepartie, les écoles développent des formations adaptées à la demande des entreprises. Renforcer certains savoir-faire, faire découvrir de nouvelles technologies ou apprendre à manager une équipe dans le domaine de l’ingénierie… Tous ces sujets sont autant de domaines d’études qui peuvent intéresser les professionnels tout au long de leur carrière, et qui permettent aux écoles de prouver la qualité pédagogique de leurs enseignements, en mettant à la disposition de ces nouveaux élèves un matériel d’apprentissage adéquat, des intervenants spécialisés et hautement compétents (souvent des enseignants-chercheurs).

 

Adapter l’offre de formation

Ce public de professionnels déjà qualifié doit sans cesse s’adapter aux changements du milieu professionnel. Ils occupent donc une grande place dans les classes de mastères, jusqu’à bientôt dépasser en nombre les jeunes étudiants en poursuite d’études. Pour satisfaire ce public particulier, les écoles proposent des cours dispensés à temps partiels, les soirs et les weekend, pour s’adapter au rythme de travail de leur nouveau genre d’élèves.

 

Elles développent aussi des formations certifiées et certifiantes, sur le modèle de stages intensifs : Centrale Paris offre donc un « executive certificate », sous formes de stages plus ou moins long, qui délivrent un diplôme aux étudiants déjà professionnels, histoire de revaloriser le diplôme dont ils sont déjà propriétaires.

 

Formation Ingénieur

Des enjeux financiers

L’objectif de tels programmes est aussi d’augmenter le chiffre d’affaire des écoles d’ingénieurs, car la formation continue est une source de financement non négligeable. L’EI-CESI est l’école d’ingénieur la plus impliquée dans ce type de formation, elle dégage grâce à cette activité un chiffre d’affaire de 25 millions d’euros. Mais c’est la seule qui se démarque du peloton, les autres gravitant autour 1 millions d’euros de chiffre d’affaire, voire moins. On peut noter, en comparaison, que l’école de commerce HEC brasse quelques 40 millions d’euros grâce à sa politique de formation continue.

 

La création d’une nouvelle offre de formation de ce type est en vogue, et booste les bénéfices des écoles. L’école Centrale Paris s’est concentrée sur le développement de cette offre, qui représente aujourd’hui 10% de son budget global

 

Source : L'express
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses