Google veut créer des robots intelligents et performants

Google veut créer des robots intelligents et performants

Désormais seconde dernière Apple sur l’échelle des entreprises les plus puissantes et les mieux cotées en bourse, le géant Google a choisi d’investir massivement dans les domaines de la robotique et de l’intelligence artificielle.

12 Février 2014 | Romain Proton | 0 commentaire

Google veut créer des robots intelligents et performants

 

Google veut créer des robots intelligents et qualifiés

La firme tentaculaire Google a récemment racheté une petite dizaine de start-ups spécialisées dans les domaines de la robotique intelligente, pour créer sa propre branche de recherche et de création, qu’il confie à Andy Rubin, créateur du système d’exploitation Android.

 

On retrouve dans ces nouvelles acquisitions DeepMind, spécialiste de l’intelligence artificielle et Boston Dynamics, connu pour son robot humanoïde Atlas et ses autres robots de guerre. Plus récemment Google s’est associé à l’entreprise taïwanaise Foxconn, leader mondial dans la fabrication de matériel informatique et électronique. La firme Google s’entoure donc des meilleurs pour monter sa propre branche robotique. Pour le moment, Foxconn et Google disent travailler sur des robots autonomes capables d’augmenter la productivité des chaines d’assemblages. Cette robotisation poussée des chaines de productions permettrait une réduction des coûts de fabrication et un gain de temps spectaculaires.

 

Une technologie de pointe inquiétante

Cependant, étant donné l’intérêt croissant et les millions de dollars que Google investit pour développer cette branche robotique, on peut se demander si le géant de la Mountain View s’arrêtera à « seulement » améliorer les capacités de productions de ces ateliers. On a tous en tête les scénarios catastrophes colportés par des films de SF dans lesquels les machines surpassent les hommes et deviennent très rapidement ingérables.

 

Et en effet, de telles technologies pourraient aboutir à un traitement de données informatiques en quantité et en précision effroyables. C’est pourquoi la société Deepmind toute nouvellement acquise par Google a posé une condition non négociable à son rachat : la création d’un « comité d’éthique ». Cette précaution vise à prévenir les abus possibles et imaginables liés à l’exploitation d’une intelligence artificielle par une entreprise aussi puissante et influente que Google.

 

 

Robot Altas

digiSchool a selectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses