Les robots en assemblage autonome, une révolution en marche

Les robots en assemblage autonome, une révolution en marche

 

07 Octobre 2013 | Romain Proton | 0 commentaire

Les robots en assemblage autonome, une révolution en marche

C'est une avancée très attendue dans le domaine de la robotique : le premier robot capable de s'assembler de manière autonome a enfin pu voir le jour, grâce à des chercheurs persévérants du MIT.

 


Un défi qui relevait de l'impossible

 

Lorsque le doctorant John Romanishin propose son concept de robots auto-constructeur, ces professeurs ne croient pas en la faisabilité du concept et le décourage de poursuivre ses recherches. Deux ans plus tard, John Romanishin -aujourd'hui chercheur pour le laboratoire du MIT en robotique et intelligence artificielle- et son partenaire Kyle Gilpin ont présenté leur petite révolution lors de la conférence internationale de l'intelligence robotique et système (IEEE/RSJ).

 

Ne vous attendez pas cependant aux implications à la Terminator ou à des scénarios à la Michael Bay. L'auto-assemblage reste encore très basique, mais plutôt étonnant à voir.

 

"La robotique modulaire est l'une des choses que la communauté essaye de faire évoluer depuis longtemps", a déclaré Daniela Rus, professeur de robotique au MIT. "Nous avions juste besoin de perspicacité créative et de quelqu'un d'assez passioné pour continuer, même en étant découragé."

 


Comment ça marche ?

 

Les robots, appelés M-blocs, contiennent ce que l'on appelle un "volant", pouvant atteindre 20 000 tours par minute. A titre de comparaison, le piston d'un moteur de jet tourne à 2000/3000 tours par minute, tandis qu'une centrifugeuse nucléaire atteint des vitesses de 90 000 tours par minutes en moyenne. Les M-blocks sont donc plutôt bons.

 

Lorsque le volant s'arrête, sa force cinétique est transférée au cube, dont les côtés sont dotés d'aimants spéciaux qui permettent aux blocs de s'attacher les uns aux autres.

Toute cette chaîne crée la modularité d'auto-assemblage des M-blocs, capables de grimper, sauter, voler dans les airs et d'autres combinaisons modulables à l'infini.

 

 

A terme, les chercheurs veulent créer des essaims de robots autonomes pour des champs d'application très variés, tels que la construction de ponts temporaires ou la création de systèmes d'échafaudage pour le secteur du batiment.

 

On pourrait même envisager des utilisations pratiques quotidiennes : besoin d'un repose-pieds ? Appelez votre robot auto-constructeur ! Besoin d'une table supplémentaire pour des convives surprises ? Et bien, peut-être que ce ne sera plus un problème à l'avenir avec ces robots. En bref, les applications possibles sont juste limitées par notre imagination.

 

> Nous pouvons maintenant espérer qu'après la révolution des robots et l'avènement de leur ère, ces robots choisissent de nous gouverner avec bienveillance.

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses