Ortec : "Nous avons de nombreuses opportunités actuellement"

Ortec : "Nous avons de nombreuses opportunités actuellement"

 

26 Juin 2014 | Romain Proton | 0 commentaire

Ortec : "Nous avons de nombreuses opportunités actuellement"

Après avoir interrogé les deux groupes Eolen et Inria, l'équipe de digiSchool ingénieurs a continué son enquête auprès des acteurs de l'ingénierie pour vous donner de nouvelles informations concernant les secteurs et les entreprises qui recrutent des ingénieurs. Cette fois-ci, c'est le groupe Ortec qui répond à nos questions.

 


 

Pouvez-vous nous présenter le groupe ORTEC ? (Activité, actualités, ...)

Le Groupe Ortec est un groupe français, indépendant, qui avec une gamme unique de métiers et de services à forte technicité, accompagne les industriels dans leurs grands projets de maintenance, rénovation ou encore construction, …

 

Implanté sur l’ensemble du territoire, le Groupe Ortec décline également son savoir-faire à l’échelle internationale. Avec plus de 8600 collaborateurs répartis sur plus de 130 agences de proximité en France et en Europe, 32 filiales situées dans 22 pays, le Groupe Ortec réalise un chiffre d’affaires de plus d'1 milliard d’euros.

 

 

Nucléaire, aéronautique, pétrochimie, agroalimentaire… autant de secteurs variés dans lesquels nous évoluons pour apporter le meilleur service possible à nos clients.

 

Parlez-nous de vos besoins en recrutement : quels métiers ? pour quelles zones géographiques ?

Nous recherchons plus de 200 profils, issus de métiers à forte technicité : métallurgie, maintenance industrielle, travaux sur sites nucléaires, nettoyage industriel, environnement ; et ce sur des niveaux de responsabilité et des périmètres de postes très variables : du soudeur au directeur d’agence, en passant par l’ingénieur chef de projet. Les postes sont à pourvoir en France, au sein de nos agences opérationnelles, au siège à Aix-en-Provence, et dans nos implantations en Afrique. Notre terrain de jeu est vaste !

 

Par exemple, les ingénieurs généralistes à dominante mécanique se sentent généralement très vite à l’aise sur nos métiers, et sont donc rapidement responsabilisés. Le quotidien d’un chargé d’affaires ou d’un ingénieur opérationnel chez Ortec est souvent très intense et passionnant : dimensionner, innover, chiffrer, planifier, gérer nos projets, encadrer nos intervenants, décider, prendre des responsabilités, …

 

Selon vous et si vous deviez conseiller nos lecteurs, quels sont les secteurs d'avenir pour les ingénieurs ?

Chez Ortec, nous privilégions la flexibilité et l’adaptabilité de nos organisations aux contextes, dictés par les projets de nos clients.

 

Il est vrai que par exemple, nous avons de nombreuses opportunités actuellement sur nos projets de construction / métallurgie à l’international (projets on-shore et off-shore pour l’Oil and Gas) – et que l’expatriation est souvent une opportunité facilement saisie par des jeunes ingénieurs. Nous allons également devoir faire face à de gros projets de maintenance et travaux de rénovation sur les centrales nucléaires, le nucléaire étant un secteur en constante progression.

 

 

Les expériences acquises lors des stages ne doivent pas être sous-estimées, elles permettent réellement de poser les bases de son parcours.

 

Enfin, sur les profils ingénieurs particulièrement, les passerelles entre métiers sont souvent possibles. La volonté d’évoluer et la mobilité de nos collaborateurs dictent leurs trajectoires.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses