Interview de Alain D., Ingénieur technico-commercial

Interview de Alain D., Ingénieur technico-commercial

Je précise tout d’abord que je suis ingénieur électricien diplômé de Grenoble INP (ENSE3) en 1969, et donc retraité depuis un peu plus de 4 ans ; les réponses indiquées ci-dessous doivent donc être lues en fonction de cette situation.

24 Janvier 2013 | Romain Proton | 1 commentaires

Interview de Alain D., Ingénieur technico-commercial

 


 

Pourquoi êtes vous devenu ingénieur ?

Il n’y a pas eu, à proprement parler, de désir très fort de me diriger vers ce type de formation, c'était plutôt une suite logique compte tenu de mon goût pour les disciplines scientifiques. A cette époque, il me paraissait évident que la suite logique était de devenir Ingénieur, de par son statut de cadre et ce qu’en disait mon entourage.


 

Quelle formation avez vous suivi ? Qu'en avez vous pensé ?

Je suis donc ingénieur électricien, diplômé de Grenoble INP. Pensant que l’aspect technique n’était pas tout dans une carrière, j’ai suivi l’année suivante les cours de l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE) qui m’ont permis d’aborder les aspects de production, économie, gestion, comptabilité, ressources humaines, des domaines qui auront par la suite une grande utilité dans le déroulement de ma carrière.

Avant cela j’ai eu un parcours atypique dans ma manière d’intégrer l’école puisque j’y ai été admis en deuxième année, après être passé par l’université (licence scientifique). Je considère donc que ma formation, sous ces aspects variés, a correspondu pleinement à l’idée que je me faisais alors d’une carrière d’ingénieur.


 

Comment s'est passé votre intégration professionnelle au cours de vos études ?

J’ai fait mes études d’ingénieur à une époque où les contacts entre étudiants et entreprise étaient rares : pour ce qui me concerne, j’ai effectué les stages en entreprise réglementaires chaque année; néanmoins, à cette époque certaines entreprises venaient la dernière année à l’Ecole "pré-recruter" certains de mes collègues.

C’était aussi l’époque où l’embauche d’un jeune ingénieur se passait « tout seul » et je n’ai eu aucune difficulté à trouver un employeur en quelques semaines un poste d’ingénieur technico-commercial dans une entreprise d'ingénierie électrique.


 

Présentez-nous votre spécialité ?

Ma spécialité, l'électricité, est un domaine qui est arrivé à maturité depuis bien longtemps et dont les évolutions novatrices sont les plus lentes.

Il s’agit en effet de traiter de tous les équipements électriques qui permettent à l’énergie électrique d’être produite (centrales), transportée (lignes), et distribuée (réseaux) à l’usager qu’il soit industriel ou particulier. Cela met donc en œuvre des équipements variés tels que des transformateurs, organes de coupure tels que disjoncteurs, ou système de contrôle commande. Le rôle d’un ingénieur technico-commercial est de piloter et coordonner tous les acteurs de ce projet.


 

En quoi consiste votre métier au quotidien ? Quelles sont vos responsabilités ?

En tant qu’ingénieur techno-commercial, les taches étaient des plus variées : Analyse des cahiers des charges techniques, organisation et tenue des plannings des différentes équipes travaillant sur le projet, passation technique et commerciale des sous commandes de matériels et prestations, suivi du chantier (avec déplacements fréquents), reporting auprès de la direction, etc.

En ce qui concerne la deuxième partie de ma carrière, j’ai été confronté à des taches « transversales » avec une forte connotation managériale (relations avec l’établissement, les syndicats, etc).


 

Qu'est ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Ma carrière s’étant déroulée dans sa première phase (1971-1995) essentiellement à l’exportation, cela m’a permis de côtoyer des personnes de nationalités et cultures très différentes et d'être confronté à ce titre les aspects techniques et commerciaux différents. La deuxième partie de ma carrière consacrée à des fonctions de direction et transversales (qualité, informatique, achats) pour laquelle les aspects intéressants ont été la grande diversité des sujets abordés, et le management des équipes.


 

Quelles sont vos perspectives de carrière ?

Je vais donc pour cette question plutôt raisonner en terme de satisfaction de l’évolution de ma carrière, jusqu’à mon dernier poste de directeur des achats de l’unité. N’étant pas de nature « carriériste », j’ai toujours été satisfait de mon avancement au sein de mon entreprise; il n’en reste pas moins vrai que j’ai toujours été très attentif a cette évolution et que cela ne m’a pas empêché de le faire savoir auprès de ma hiérarchie.


 

Quels conseils pourriez-vous donner à un étudiant/lycéen qui souhaite devenir ingénieur ?

Etre persévérant et travailleur, se lancer dans les études d’ingénieur est une œuvre de longue haleine qui demande beaucoup d’efforts, mais qui peut ensuite apporter beaucoup de satisfaction. En second lieu, il devra faire un choix sur les différentes filières qui lui permettront d’obtenir son diplôme, sachant qu’au cours de ses études des réorientations sont toujours possibles (passerelles entre les différentes filières).

La voie « royale » qui consiste à passer par les classes préparatoires n’est pas la seule façon de devenir ingénieur. Enfin, au moment de poser sa candidature pour un premier emploi, ne pas viser un emploi trop « pointu » techniquement pour ne pas voir le champ des offres se refermer.


 

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir ingénieur ? Quel est le profil ?

Un ingénieur est d’abord un scientifique, il lui est donc demandé en premier lieu d’être créatif, curieux et rigoureux. Son activité s’exerce quasiment toujours en groupe, il doit donc avoir l’esprit d’équipe, qu’il soit manager ou non. Il doit également savoir maitriser la communication et ses outils. Enfin l’usage de l’anglais est quasiment obligatoire avec une aptitude très forte à apprendre d’autres langues si nécessaire.


 

Selon vous, quels seront les secteurs porteurs en 2013 ?

Il est clair qu’à l’heure actuelle en France, les services en tous genres sont dans une situation, vis-à-vis de l’emploi, plus en pointe que l’industrie, même si les options gouvernementales actuelles visent à relancer l’emploi industriel en France. Néanmoins, les secteurs d’activité tournant autour de l’environnement, des services informatiques, des énergies nouvelles paraissent être dans une bonne situation.


 

Pouvez-vous nous donner une fourchette de salaire selon l'expérience ?

Les statistiques officielles en la matière montrent que le salaire annuel moyen d’un ingénieur débutant tournait autour de 33 000 Euros, et qu’en fin de carrière il avoisinait ce chiffre multiplié par quatre. Regardant en arrière, mon cas personnel, l’évolution de ma rémunération a suivi à peu près cette courbe.

Il faut néanmoins signaler que depuis mon embauche, les composantes de la rémunération d’un cadre (donc d’un ingénieur) se sont considérablement diversifiées avec l’apparition des bonus, prime, intéressement, participation, stock option, etc.


 

Selon vous, quelle est la place des femmes dans les métiers de l'ingénierie ?

Il y a une idée communément répandue qui veut que le métier d’ingénieur ne soit pas un métier pour femmes, ce contre laquelle je m’inscris en faux. Certes les femmes ingénieurs ne se retrouveront pas forcement dans des unités de production, mais il existe des tas de domaines (chimie, …) et dans les services où celles-ci sont parfaitement opérationnelles.

Il est donc souhaitable que les femmes n’hésitent plus à s’engager dans ce style d’études ; c’est d’ailleurs le cas puisque le pourcentage de femmes actuellement dans les écoles d’ingénieurs dépasse aujourd’hui largement les 30%, alors qu’il était voisin de zéro lors de mon passage à Grenoble.

digiSchool a selectionné pour vous
Les avis sur cet article
Wassim Galai
Vous voulez dire quoi par ne pas viser un emploi trop « pointu » techniquement pour ne pas voir le champ des offres se refermer.Merci
Par

Wassim Galai

- le 24 Janvier 18h11
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses