Les filles dans les écoles d'ingénieurs

Les filles dans les écoles d'ingénieurs

digiSchool dresse ici un état des lieux concret des filles dans les écoles d’ingénieurs. Combien sont-elles ? La proportion de filles dans les grandes écoles d’ingénieurs françaises a-t-elle évolué ces dernières années ? INSA Rouen, INSA Lyon, L’Ecole Centrale de Paris, ESME Sudria, IPSA, Epitech, EPITA, ESIEA et Polytechnique nous ont livré leurs chiffres.

28 Octobre 2014 | Romain Proton | 0 commentaire

Les filles dans les écoles d'ingénieurs

En 2014/2015, le taux de filles à l’Ecole Centrale Paris est de 19%. Depuis 5 ans, il est stable, variant entre 18 et 20%.

Même combat pour l’ESME Sudria qui accueille 18% de filles en cette année 2014-2015, en légère hausse depuis 5 ans. Découvrez le portrait de Marine, étudiante à l’ESME Sudria.

L’ESIEA (École supérieure d'informatique, électronique, automatique) compte 17% de filles en 2014, contre moins de 10% en 2009. A noter que 19% de filles ont intégré l’ESIEA en première année en septembre 2014. Découvrez les témoignages de Laura et Mounia, étudiantes en quatrième année à l’ESIEA.

L’IPSA (Institut polytechnique des sciences avancées) accueille de son côté 15% de filles cette année, un chiffre stable depuis 3 ans.

Polytechnique accueillait, en 2013, 14% de filles : sur 503 étudiants, 71 étaient des filles. Découvrez le témoignage d’Aliénor, étudiante à Polytechnique.

A L’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon, 37% de filles sont présentes dans le premier cycle ingénieur, un record cette année ! Sur l’ensemble des années de 1 à 5, l’INSA Lyon accueille 32% de filles, un chiffre constant sur la dernière décennie. Solène, étudiante à l’INSA Lyon, vous livre son témoignage ici.

L’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Rouen fait de son côté figure de bonne élève avec 41% de filles en premier cycle ! L’INSA Rouen, qui fêtera ses 30 années d’existence en 2015, n’a jamais accueilli autant de filles et s’en réjouit dans un communiqué de presse « La proportion d’étudiantes continue en effet de croitre de manière régulière dans ces filières réputées masculines, avec un public féminin qui représente maintenant 40% des effectifs de première année. » Nous avons interviewé Maëlle, étudiante à l’INSA Rouen.

Le son de cloche est en revanche différent pour l’école informatique Epitech et pour l’école d’ingénieurs EPITA (École pour l'informatique et les techniques avancées) qui affichent un taux d’étudiantes bien moins important : 5% pour Epitech et 6% pour la filière ingénieurs d’EPITA en 2014/2015. Tania, étudiante à EPITA et lauréate du prix Excellencia 2014 a répondu à nos questions.

 

digiSchool a selectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses