Les concours pour intégrer une école d'ingénieurs à bac + 2 / bac +3

Les concours pour intégrer une école d'ingénieurs à bac + 2 / bac +3

Un étudiant sur cinq en école d’ingénieur est originaire d’un bac + 2 ou 3 non issu d’une prépa. A l’instar de leurs recrutements après prépa, la plupart des écoles accueillant ces profils en admissions parallèles se sont regroupés dans des concours communs.

22 Octobre 2010 | Romain Proton | 0 commentaire

concours école d'ingénieur admission parallèle


Ouverture des écoles d'ingénieurs aux admissions parallèles

Une cinquantaine d’écoles d’ingénieurs, de toutes spécialités, recrutant après une prépa, ainsi que la plupart des écoles post bac, ouvrent leurs portes en admissions parallèles (en 1ère année pour les premières, en 3ème année, la plupart du temps, pour les secondes), aux titulaires de BTS, DUT, L2, L3 et licences pros. Un étudiant sur cinq de ces écoles est aujourd’hui issu de ces filières, et près de quatre sur dix dans les écoles universitaires. Pour ces profils, les admissions parallèles représentent donc une réelle chance d'intégrer une grande école d'ingénieurs, en évitant la concurrence avec des étudiants issus de prépa.


Une diversification des profils d'ingénieurs

La plupart des écoles ont en effet mis en place des concours communs spécialement dédiés à ces étudiants, à qui elles réservent un quota de places plus ou moins important. Les admissions parallèles représentent pour elles un moyen apprécié de diversifier leurs profils, en accueillant dans leurs rangs des élèves moins « formatés », plus autonomes, jouissant d’un plus grand bagage technique et souvent déjà rompus au mode de fonctionnement du monde du travail, au travers des stages effectués.


Si l’ouverture est réelle, elle n’en est pas moins étroite. Et tous les diplômes ne se valent pas. Les L2/L3, d’un excellent niveau théorique en maths et physique et ayant souvent pu bénéficier d’options dans leur cursus afin d’augmenter leurs chances à ces concours, sont les mieux placés. Les suivent immédiatement les DUT. Le taux de poursuite de ces derniers en écoles d’ingénieurs (9%) est de trois fois supérieur à celui des BTS, à la formation avant tout technique. Des classes prépas spéciales sont toutefois prévues pour les préparer au mieux aux épreuves des écoles d’ingénieurs en admissions parallèles (voir encadré).


Une importante sélection

Dans tous les cas, seuls les meilleurs seront admis… Afficher un excellent dossier, un bon niveau en maths et si possible, un diplôme proche des spécialités proposées par l’école sont requis. En effet, si, en théorie, les écoles les plus généralistes leur ouvrent leurs portes, BTS et DUT seront principalement accueillis par des établissements à vocation technologique.


Surtout, une fois passée l’étape du dossier, une excellente préparation s’impose, face à des épreuves, écrites et orales très sélectives. Avec, en point d’orgue, l’entretien de motivation, à travailler tout particulièrement : davantage encore que pour les sortants de prépas, on exigera de ces étudiants un projet professionnel déjà affiné.


Concours pour intégrer une école d'Ingénieur en admission parallèle

Retrouvez tous les concours ingénieur

Concours national DEUG/L2

digiSchool a selectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses