Interview de Michael A., ingénieur mécanique et consultant ingénieur

Interview de Michael A., ingénieur mécanique et consultant ingénieur

Michael A. est ingénieur en mécanique : il est actuellement embauché par Altran, société de conseils en ingénierie, et travaille donc en tant que consultant ingénieur concepteur de châssis chez Liebherr France. 

13 Janvier 2015 | Romain Proton | 0 commentaire

Interview de Michael A., ingénieur mécanique et consultant ingénieur

 

Pourquoi êtes-vous devenu ingénieur ?

Partisan du "qui peut le plus, peut le moins", j'ai longtemps hésité dans mon cursus, me laissant guider par mes facilités scolaires dans les matières scientifiques et ma curiosité naturelle. 
J'ai concilié les deux et le métier d'ingénieur en mécanique généraliste me semblait être le plus indiqué pour entretenir ces aspects.
Partisan du "qui peut le plus, peut le moins", j'ai longtemps hésité dans mon cursus, me laissant guider par mes facilités scolaires dans les matières scientifiques et ma curiosité naturelle. J'ai concilié les deux, et le métier d'ingénieur en mécanique généraliste me semblait être le plus indiqué pour entretenir ces aspects.

 

Présentez-nous votre spécialité...

En tant qu'ingénieur mécanique diplômé de l'Université de Technologies de Belfort-Montbéliard (UTBM) avec la spécialité Modélisation en Mécanique (MOM), le cœur de mes compétences réside dans la simulation de phénomènes physiques et multi-physiques appliqués sur différents systèmes, du plus simple au plus complexe.

En pratique, il s'agit de créer informatiquement un modèle numérique permettant de prédire des comportements physiques potentiels en réalité (par exemple, comprendre les effets de l'écoulement de l'air autour de la carrosserie d'un véhicule).
Pour cela, il faut savoir identifier les paramètres physiques influençant le phénomène, modéliser en 2D/3D le système et utiliser des algorithmes de résolution mathématiques implémentés dans les logiciels dédiés, ceci afin de déterminer des solutions qui, sans être exactes, se rapprochent plus ou moins de la réalité, en fonction de la modélisation et des ressources informatiques à disposition de l'ingénieur.

 

En quoi consiste votre métier au quotidien ? Quelles sont vos responsabilités ?

Au quotidien, j'effectue le travail de concepteur qui représente une casquette plus généraliste que le calcul numérique. 


En fonction des besoins spécifiques, je peux être à la charge de la conception d'un châssis dans sa globalité, mais aussi d'une amélioration des produits sur demande ou encore créer un kit de réparation pour intervenir sur des produits défectueux. 


Selon les cas, il faut choisir et optimiser les formes, sélectionner les matériaux, les procédés de fabrication. Plus globalement, proposer et développer des solutions techniques à des problématiques définies auparavant, en assurant le lien et la transmission des informations avec les équipes décisionnaires en amont et les équipes de production.

 

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Être ingénieur représente pour moi la capacité de développer des compétences scientifiques mais aussi de rechercher des informations qui permettent d'apporter des réponses à bon nombre de questions issues de ma curiosité.

C'est un aspect qui peut se révéler agréable dans un tel métier.

Cependant, en appartenant à une grande société qui fait de la production de grande série, il faut pondérer avec la routine qui peut venir ternir ce tableau.

 

Quels conseils pourriez-vous donner à un étudiant / lycéen qui souhaite devenir ingénieur ?

Il existe de nombreuses voies pour devenir ingénieur. BTS+ATS, DUT + école d'ingénieur, école préparatoire (intégrée ou non)... Je pense que l'étudiant qui aimerait être ingénieur doit réussir à se fixer ce but, peu importe le chemin à prendre. Ne pas se laisser démotiver par d'éventuels échecs et toujours prendre la porte dérobée si la grande porte nous est refusée. Ne pas hésiter à faire vivre sa curiosité pour ne pas essouffler un tel désir...

Pourriez-vous nous donner une fourchette de salaire selon l'expérience ?

En tant que consultant, les salaires sont bien inférieurs à des salaires de postes fixes. Mais je pense qu'on peut compter un salaire de 32-35k€ bruts pour une expérience inférieure ou égale à 1 an.

 

À 5 ans, vous rêviez de devenir...

Super Saiyen...

Mais peu de temps après je me suis pris de passion pour l'astronomie. En fait, la science m’intéressait déjà dans sa globalité.

 

Une anecdote rigolote ou réflexion décalée sur votre formation d'ingénieur ?

Pour des raisons très personnelles, ce ne sont pas les meilleures années de ma vie, et le lieu de mon école, ce n’est pas Miami...

On peut avoir affaire à de sacrés personnages dans ce genre d'écoles. Cependant, on trouve toujours un groupe d'amis solidaires permettant de se soutenir et rester soudés !

Retrouvez la fiche métier ingénieur en mécanique

digiSchool a selectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses