Enquête : le profil des ingénieurs en France

Enquête : le profil des ingénieurs en France

 

21 Novembre 2013 | Romain Proton | 1 commentaires

Enquête : le profil des ingénieurs en France

La nouvelle étude de l'IESF sur le monde des ingénieurs révèle un certain dynamisme des profils des ingénieurs français, avec quelques tendances qui se confirment, notamment sur le progrès des carrières à l'internationale et des secteurs de recrutements plus porteurs d'embauches.

 

Le portrait robot de l'ingénieur français est un homme, de moins de 40 ans, embauché en CDI et travaillant pour une entreprise de plus de 2000 personnes. Les femmes sont encore très loin de la parité, avec une proportion toujours faible de 17.3 % sur l'ensemble des ingénieurs et scientifiques en France.

 

L'employabilité des ingénieurs reste enviable en comparaison au climat général français, bien que l'on constate un léger fléchissement des recrutements dans l'industrie au profit des services et une augmentation du flux de départ vers l'étranger, vers l'Asie particulièrement.

 


Des ingénieurs de plus en plus internationalisés

 

En effet, désormais un ingénieur sur six est à l'étranger et la proportion d'embauche à l'international des jeunes diplômés pour leur premier emploi à progressé de 15 % entre 2011 et 2012.

 

Les destinations privilégiées des ingénieurs français sont la Suisse, suivi par les États-Unis et l'Allemagne. Ce sont désormais 110 800 ingénieurs qui travaillent à l'étranger, un effectif qui a triplé depuis 2000.

 

En France, les ingénieurs sont localisés en majorité en Île-de-France, avec 43,4 % des ingénieurs, suivi par Rhône-Alpes avec 13.3 %puis répartis avec une certaine homogénéité sur le reste du territoire.

 


Les secteurs et fonctions qui recrutent le plus d'ingénieurs

 

Les secteurs qui recrutent le plus d'ingénieurs en France sont les Études, Recherche & Développement, la production et le système d'information.

 

Les fonctions les plus présentes dans les spécialisations des ingénieurs français sont les SSII et logiciels, le matériel de transport et les services en ingénierie.

 

Enfin, le salaire moyen de l'ingénieur est toujours aussi attractif et n'a pas faiblit en 2012, avec un salaire brut annuel médian de 55 000 euros. D'après l'étude, 474% des ingénieurs placent le salaire et ses compléments comme une priorité indispensable à l'intérêt du travail, derrière l'intérêt pour des missions variées et intéressantes (81%).

 

Les avis sur cet article
AlainG
La tendance de l'internationalisation va probablement s'accentuer encore plus dans les années à venir, surtout si les écoles suivent en proposant des partenariats, des échanges etc.
Par

AlainG

- le 21 Novembre 11h04
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses