Double compétence après une école d'ingénieurs

Double compétence après une école d'ingénieurs

 

29 Novembre 2013 | Romain Proton | 2 commentaires

double competence

Adjoindre à sa formation d’ingénieur généraliste ou spécialiste des compétences en management, communication ou logistique : une double casquette particulièrement recherchée

 

Une fois son diplôme d’ingénieur en poche, l’on est soit généraliste, soit spécialisé dans un unique domaine, bien défini : génie civil, informatique, agronomie, aéronautique… En fonction de son projet professionnel, il peut être judicieux de consacrer une ou deux années supplémentaires à acquérir une formation complémentaire.

 

La spécialisation en management est la plus choisie par les jeunes ingénieurs, afin de combler leurs lacunes dans le domaine de l’entreprise et pouvoir plus facilement postuler à des postes de direction. Toutefois, les secteurs sont variés : conseil, marketing, qualité, logistique, communication, et même art !

 

Objectif, dans tous les cas : acquérir une double casquette particulièrement appréciée par les recruteurs.

 

Quelques questions à se poser avant de se lancer

 

En préalable au choix d’une filière, faites le point sur votre parcours et sur vos compétences :

 

  • Quels sont vos atouts et vos points faibles ?
  • Envisagez-vous une carrière à l'international ?
  • Avez-vous intérêt à acquérir une double compétence  ou plutôt à vous spécialiser ?
  • Gardez à l’esprit qu’une formation post bac+5, pour être probante, doit être à 100% cohérente avec votre parcours et doit donner un vrai plus à votre carrière.

 


 

Les filières menant à une double compétence après un diplôme d’ingénieur

 

Le mastère spécialisé (MS)

 

Ce label, créé en 1986 par la Conférence des Grandes Écoles et dont l’atout numéro un est d’être étroitement calqué sur les besoins des entreprises, est accessible, notamment, après une école d’ingénieurs.

 

Il en existe plus de 420 en France. Un sur quatre est sous tutelle d’une école de commerce :

 

  • Management stratégique des ressources humaines à HEC,
  • Finance, Innover et entreprendre à l’ESCP Europe…

 

La plus grosse partie relevant d’écoles d’ingénieur :

 

  • Stratégies et techniques du métier d’organisateur au CNAM,
  • Entrepreneur PMI à l’ENSN Saint-Etienne...

 

Les études – d’un minimum de 350 heures - se partagent entre cours (majoritairement en anglais) dispensés par des professionnels et quatre mois au minimum de missions en entreprise.

 

Certaines écoles offrent la possibilité de réaliser un MS en alternance. Sélection sur QCM de culture générale, tests de langues et entretien de motivation.

 

Les masters of sciences (MSc)

 

La trentaine de MSc, cousins anglophones du mastère spécialisé, s'adressent avant tout aux étudiants étrangers, mais sont également accessibles aux Français.

 

Les Master of Business Administration (MBA)

 

Le MBA est  le seul diplôme universellement reconnu. Il en existe 350 en Europe et 900 aux Etats-Unis. Initialement destiné aux cadres supérieurs désireux de booster leur carrière, cette formation de top niveau en gestion s’ouvre de plus en plus largement aux jeunes diplômés de niveau bac +5.

 

La sélection, plus ou moins drastique selon le prestige de l’école qui la chapeaute, se fait sur tests de langues, management et entretien.

 

Le cursus (en anglais majoritairement) dure de neuf mois à deux ans. Très souple, la formule est conçue pour se concilier avec la vie active : on peut préparer son MBA à temps plein ou partiel, à distance, en alternance...

 

En conférant à ses étudiants une vision globale de l’entreprise, le MBA est un indéniable accélérateur de carrière : un diplômé de MBA augmente en moyenne son salaire de 25% dans les trois ans. De quoi assurer – à moyen terme – le retour sur investissement : la scolarité coûte de 15 000 à 60 000 euros annuels…

 


 

Les avis sur cet article
Aspri
Top l'article ! C'est vraiment un + maintenant de faire un double diplôme
Par

Aspri

- le 05 Décembre 17h18
AlainG
Merci pour la fiche, c'est vrai que j'hésite à continuer en MBA, surtout qu'il y a de plus en plus de partenariats maintenant avec des écoles de commerce. Mais le prix reste en frein réel quand même
Par

AlainG

- le 29 Novembre 12h00
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses