Ingénieur en Energie

Ingénieur en Energie

 

11 Février 2013 | Romain Proton | 3 commentaires

Ingénieur énergie

Le métier de l'Ingénieur énergie    

Portée par l’avènement des énergies propres, l’énergie est un secteur qui a le vent en poupe.

Selon l’ADEME, le nombre d’emplois dans le secteur des énergies renouvelables (éolien, solaire photovoltaïque et thermodynamique, biomasse, énergies marines…) a de beaux jours devant lui, passant de 120 000 en 2007 à 520 000 en 2012 (+57%) et le nombre d’emplois dans le secteur de l’amélioration énergétique du bâtiment grimpant, lui, de 169 000 à 320 000.

Face à des chiffres aussi élevés, on note naturellement un besoin en ingénieurs en énergies renouvelables, et, plus généralement, de spécialistes en énergétique. Mais les ingénieurs en énergies traditionnelles (électricité, nucléaire, gaz, pétrole…) ont également la cote, pour longtemps encore.


Les missions d'un ingénieur en poste

L’ingénieur en énergie intervient dans tous les domaines de l’efficacité énergétique, de la conception aux rénovations, en passant par la gestion et la concertation avec les propriétaires et riverains du projet, les élus locaux et les administrations. A ceux-ci s'ajoutent la maintenance et les relations utilisateurs, le tout en appliquant les méthodes de la qualité et en respectant les contraintes environnementales. Ensuite, ces missions varient selon le type d’ingénieurs. 

 

  • L’ingénieur en énergie électrique est responsable de la conduite et du contrôle des différentes phases d'études, d'implantation, d'exploitation et de maintenance des installations et des équipements électriques (courant fort, courant faible).

 

  • L’ingénieur en énergie nucléaire contribue à la conduite et à l'optimisation des centrales nucléaires, ainsi qu'au développement de techniques nouvelles préparant un nucléaire sans risques et moins polluant.

 

  • L’ingénieur gaz cumule des missions diversifiées : contrôle des canalisations, vérification des circuits électriques, sécurité du réseau, respect des normes en vigueur.

Du côté des ingénieurs en énergies renouvelables, les réalités varient également.

 

  • L’ingénieur en énergie solaire travaille à la conception et au suivi d'installations photovoltaïques, qui transforment la lumière du soleil en chaleur. Il fait aussi de la recherche/développement pour améliorer ces dispositifs et en mettre au point de nouveaux. 

 

  • L’ingénieur en énergie éolienne intervient à chaque étape préliminaire nécessaire au développement d’un projet éolien : choix du site d’implantation, étude de faisabilité du projet, obtention du permis de construire…

Quels débouchés offre la formation ?

En entreprise, notamment dans les grands groupes spécialisés en énergie : EDF - GDF-Suez, Véolia, mais aussi dans le BTP, les transports…

L’ingénieur en énergie travaille souvent en bureau d’études, apportant une assistance technique à divers partenaires : maîtres d'ouvrages publics, opérateurs énergétiques, élus locaux et régionaux...


Les qualités requises pour ce poste

A une indispensable rigueur technique, assortie d’un sens de la communication, d’une forte disponibilité et d’une grande réactivité, s’ajoutent des qualités de gestionnaire et de manager.

Mais aussi de l’imagination, une bonne maîtrise des langues et une grande mobilité, car de nombreux projets sont à dimension internationale.


Le salaire d'un ingénieur en énergie

Un ingénieur en énergie débutant gagne en moyenne 3 500 € brut par mois, une rémunération qui s’élève rapidement et qui peut dépasser 5 500 € brut mensuels pour un profil confirmé.

Retrouvez le classement salaire ingénieur


Quelle formation faut-il faire ?

La plupart des ingénieurs en énergie sont issus d'écoles d'ingénieurs généralistes. Pour les ingénieurs en énergie électrique, Supelec est la référence.


Plusieurs écoles d'ingénieurs proposent une filière complète en énergétique : ENSIAME, ENSIEG, ESIP, HEI, INSA Lyon et Strasbourg, Polytech Marseille, Nantes, Paris-Sud et Tours. D’autres ont des options en énergétique, généralement sur les deux dernières années : EPF, ESSTIN, Mines d’Albi, Douai, Nancy, Nantes, Paris, Centrale Lyon et Nantes; ENSEM; ENSMA...


A l’université, de nombreux masters pros : Energétique et développement, (Bordeaux 1), Energie solaire (Perpignan), Sciences pour l'ingénieur spécialité énergie électrique (Franche-Comté)…

 

➜ Voir aussi : Ingénieur en systèmes



Catherine Piraud-Rouet

digiSchool a selectionné pour vous
Les avis sur cet article
LeSurvivant
Désolé je voulais vérifier si je peux envoyer un commentaire parce que sur les forums j'y arrive pas et je sais pas pq ...
Par

LeSurvivant

- le 05 Septembre 20h10
LeSurvivant
DSDSDSDSDSDSDSDS
Par

LeSurvivant

- le 05 Septembre 20h09
Plus de commentaires (1)
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses