Interview de Guilhem P., diplômé d'ingénierie en Génie Industriel et étudiant en Mastère spécialisé QSE

Interview de Guilhem P., diplômé d'ingénierie en Génie Industriel et étudiant en Mastère spécialisé QSE

Guilhem P. est actuellement étudiant en mastère spécialisé QSE (Qualité, Sécurité, Environnement) au CESI en alternance sur un poste de chargé de mission QSE chez l'Ebénoïd. Il a intégré cette formation suite à un diplôme d'ingénieur Génie Industriel en alternance au CESI de Lyon.

05 Janvier 2015 | Romain Proton | 0 commentaire

Interview de Guilhem P., diplômé d'ingénierie en Génie Industriel et étudiant en Mastère spécialisé QSE

 

Pourquoi êtes-vous devenu ingénieur ?

Par un heureux hasard !
Suite à un bac en électricité, j'ai refusé de suivre le conseil de mes professeurs et d'intégrer une prépa. Après quelques galères et un BTS, j'ai finalement écouté les enseignants et mes proches et j'ai intégré une école d'ingénieur en alternance sur 3 ans.
Avec du recul, je pense que c'est la possibilité d'avoir une vision et une compréhension globale d'une entreprise qui m'a motivé, avec l'espoir de faire avancer les choses dans le bon sens.

 

Présentez-nous votre spécialité...

Le génie industriel est une sorte de non spécialité, plutôt un diplôme assez généraliste.
Durant les 3 années de cours, on voit des bases techniques (mécanique, électricité, électronique, chimie, mathématiques ...) non pas dans le but de devenir un expert, mais afin de pouvoir communiquer facilement sur ces sujets.
L'autre grosse partie du programme est plus axée management des personnes, de projets, logistique, gestion de production, sans oublier l'anglais incontournable dans l'industrie.
L'objectif de cette formation est donc plutôt orientée management qu'expert technique.

 

En quoi consiste votre métier au quotidien ? Quelles sont vos responsabilités ?

Durant mon école d'ingénieur, j'avais pour mission de gérer des projets divers. J'ai commencé par améliorer une ligne de production avec un petit budget et peu de participants à ce projet. J'ai terminé en implantant un nouveau savoir-faire dans mon entreprise, ce qui impactait l'ensemble de l'organisation et donc une équipe projet conséquente et un budget proche d'environ 300 000€.
J'ai également mis en place un système de management de la qualité sur une usine de 50 personnes en Chine : ce projet était intéressant car il touchait à la stratégie d'entreprise, mais aussi à une culture différente.

Aujourd'hui, je mets en place un système de management sur 2 sites (siège social et unité de production) en France : pour cela je suis en relation avec l'ensemble des managers, mais aussi leurs équipes, dans le but de comprendre au mieux leur fonctionnement et leurs besoins.
J'utilise au quotidien mes connaissances en gestion de projet et en management / communication. À un autre niveau, la partie technique m'est utile pour comprendre mes interlocuteurs.

 

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Le contact humain : mon travail me permet de communiquer avec tous les services et tous les niveaux d'employés. J'apprends tous les jours de nouvelles choses sur le fonctionnement de l'entreprise où je travaille, ce qui me permet d'anticiper au mieux les conséquences des choses que je mets en place.

 

Quels conseils pourriez-vous donner à un étudiant / lycéen qui souhaite devenir ingénieur ?

De ne pas écouter les personnes qui mettent les ingénieurs sur un piédestal : le diplôme est largement accessible avec de la motivation et un minimum de rigueur, bien loin du cliché de l'étudiant qui travaille nuit et jour.
Il ne faut pas sous-estimer les écoles accessibles avec un BTS ou un DUT : les industriels recherchent ce type de profils ayant fait de l'alternance et ayant donc une expérience, même si les classements des écoles ne le montrent pas.
Enfin, il ne faut pas négliger l'anglais, les entreprises sont rarement implantées uniquement en France, et leurs clients et fournisseurs sont partout dans le monde.

 

Pourriez-vous nous donner une fourchette de salaire selon l'expérience ?

Ayant continué mes études en alternance, mon salaire est proche du SMIC net pour 2/3 de mon temps en entreprise, et donc 1/3 en cours.
Il faut ajouter à ce salaire de base le coût de ma formation payé à 100% par mon entreprise (plus de 10 000€), l'accès aux aides de type APL, les tarifs étudiant au cinéma et autre, et le fait de ne pas payer d'impôts.

 

À 5 ans, vous rêviez de devenir...

Certainement conducteur de pelle-mécanique ou maçon de maisons en Lego !
A partir du lycée j'ai commencé à m'orienter vers le technique, mais plutôt côté audio dans un premier temps.

 

Une anecdote rigolote ou réflexion décalée sur votre formation d'ingénieur ?

Premier cours d'anglais après une mission de 3 mois en Chine où j'avais communiqué uniquement en anglais, je prends la parole : impossible de me faire comprendre. À priori, j'avais adopté l'accent anglais des chinois, ce qui semble difficile à comprendre.

digiSchool a selectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis


Moteur de formation
Zoom ecole

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

16777652 messages 16778226 réponses